08
Avr

Tout le monde ne veut pas devenir manager

Tout le monde ne souhaite pas ou ne veut pas devenir Manager. Selon une étude, 80% des Français ne veulent pas évoluer sur un poste managériale. Pourtant, dans le contexte actuel, la plupart des évolutions au sein des entreprises se fait en passant par la case “Manager”. De nos jours, le management est devenu un métier et non une médaille de travail. Si des refus d’évolutions peuvent être mal vu par un certain nombre d’employeurs, cela ne signifie pas qu’il s’agit d’un manque de motivation. Des raisons définies peuvent en être la cause et l’employeur est dans son droit de demander “pourquoi” sans rabaisser son employé. 

*Cet article n’a pas pour but de dénigrer le travail de Manager. Des personnes s’épanouissent en faisant ce travail oui, mais d’autres ont peut-être besoin de savoir qu’être Manager n’est pas la suite logique de tout le monde.

 

Il existe d’autres types d’évolutions

La plupart des employeurs priment souvent le savoir-faire au savoir-être. Alors que pour être Manager il est nécessaire d’avoir un certain degré de maturité, de professionnalisme et d’humanisme. C’est donc aux employeurs d’arriver à cerner les dispositions de leurs employés à évoluer vers ces postes au lieu de les proposer aux personnes en fonction de leur ancienneté par exemple. 

Il y a d’autres options que de devenir Manager (et oui il faut de tout pour faire un monde), nous vous en proposons quelques exemples :


 

  1. Se spécialiser dans un domaine 

Vous pouvez faire le choix de vous concentrer sur un domaine en particulier, un domaine que vous chérissez afin d’en devenir expert. Prenons l’exemple du recrutement, il existe des personnes qui décident de se spécialiser sur la partie sourcing, avec des métiers qui y sont associés. 

 

  1. Se lancer dans sa propre aventure 

Vous pouvez faire le choix de devenir Freelance, vous serez alors votre propre patron. Vous êtes spécialisé dans un domaine et vous vous sentez capable de créer votre propre structure avec vos valeurs, foncez ! Si les entreprises de votre secteur d’activité ne correspondent pas à vos attentes, vous pouvez alors créer vos propres attentes. C’est un travail de longue haleine, mais qui vous rendra fier de votre parcours. 

 

  1. Avoir une double casquette

De nos jours, le marché du travail demande des personnes non plus avec une seule spécialisation, mais avec plusieurs. C’est pourquoi vous pouvez observer de plus en plus de personnes avec une double casquette : recruteur/chargé de communication, journaliste/professeur… Alors pourquoi pas vous ? 


 

Les jeunes diplômés qui arrivent sur le marché du travail n’ont plus la même vision que leurs parents, ils n’ont plus pour la plupart des objectifs de carrières dès leur fin d’étude, mais une envie d’expérience et d’acquérir le plus de compétences possibles pour devenir un caméléon. Ils veulent être capable de changer de casquette sans avoir de difficultés. 


 

Source : Alexiane Dardaillon, Chargée de Communication

Partager
Contacter Work&You

Contactez-nous
Work&You, une autre idée du recrutement