07
Déc

Nos conseils pour être un bon recruteur !

1 - Solliciter les candidats.

Les candidats ont peur de manquer un événement important. C’est un phénomène à ne pas exiger. Ils veulent éviter d'éprouver la désagréable sensation de manquer une opportunité en or. 90 % des candidats sont à l'écoute de nouvelles offres d'emploi. Ils apprécient les éloges et favorise ce qui est en formule à leur égard.

 

2 - Mettez-les en contact avec les Hiring Managers.

Les candidats souhaitent être en contact avec le Hiring Manager. Les gens sont sensibles à l'autorité et il réagit souvent sans même s'en apercevoir. 56% des candidats voient les Hiring Managers comme des figures d'autorité. Ils sont donc plus enclins à leur répondre.

 

3 - Donnez-leur des informations.

Les candidats souhaitent obtenir un maximum d'informations dès le premier contact. À 89%, il souhaite obtenir des informations concernant les missions du poste. À 72%, ils recherchent des informations sur le salaire puis à 69% des informations sur l’entreprise.

 

4 - Ne dites volontairement pas tout

Omettez volontairement quelques informations intéressantes pour continuer à susciter l'intérêt de votre candidat. Proposer par exemple une description du poste ainsi que les informations sur le salaire mais sans forcément donner les informations de l'entreprise dans un premier temps. Lorsque les informations que nous obtenons ne parviennent pas à satisfaire notre curiosité, nous nous sentons contraint de rechercher les informations manquantes.

 

5 - Laissez le candidat faire la conversation

Au téléphone, interroger le candidat sur ses ambitions professionnelles, son poste actuel, ses motivations puis écoutez-le. Soyez à son écoute, ne parlez pas trop. Les études sur le cerveau montrent que l'on est plus heureux lorsque l'on parle de soi-même. Non seulement, votre candidat sera plus heureux mais en même temps, vous aurez fait une bonne découverte de votre candidat ce qui vous permettra d'argumenter sur le poste en lien avec les motivations de votre candidat.

 

6 - investissez dans votre marque employeur.

Modernisez votre image, le contenu des informations liées à votre société, faites participer vos collaborateurs, présenter les différents postes. Les sites Web attrayants génèrent plus de trafic. Nous évaluons l’attrait d’un site web en quelques millisecondes et c'est sur cette base que nous jugeons les entreprises.

 

7 - Aidez vos candidats avant leur entretien.

Vous êtes considéré comme un expert, un professionnel du recrutement. C'est aussi votre rôle d'accompagner et de préparer vos candidats de façon à ce qu'il puisse réaliser un entretien dans les meilleures conditions. N’hésitez pas à leur communiquer des informations utiles sur la société, et à les conseiller : Dress code, lieu de RDV, les personnes qu’ils vont rencontrer.

 

8 - Diminuez le nombre d’entretiens.

Ne sous-estimez pas la puissance d'un processus rapide. Utilisez la période de 2-3 mois comme une référence. Si votre entreprise met 4 mois à embaucher un candidat, écourtez votre processus. N'accablez pas non plus les candidats d'un nombre excessif d'entretien. Gardez à l'esprit le chiffre 3 intégrant l'entretien du cabinet de recrutement. Donc, au maximum, le candidat devra passer 2 entretiens chez le client.

 

9 -  Gardez du temps pour les questions.

Éviter de questionner les candidats jusqu'à la dernière minute. Gardez un œil sur la montre de façon à ce que le candidat ait le temps également de vous poser des questions. Un bon entretien est un entretien équilibré en terme de prise de parole, à la fois du côté du candidat et du côté du recruteur. 

 

Source : Nicolas D'HOOGHE 

Partager